Classe de neige 2020

Bonjour ! Egun on !

Mais que se passe-t-il ? Zer da hori ?

Notre champion vient de chausser ses chaussures de ski et a pris tout son matériel.

Mais oui, bien sûr, très prochainement se déroulera la classe de neige « Payolle La Mongie 2020 » avec tous les CM de l’école Charles Malégarie. Réunion de présentation ce soir à 17h15 à l’école. A ne pas manquer…

Laster arte / A bientôt

AB mention TB

Ce vendredi 14 Février, l’Aviron Bayonnais est venu offrir un bouquet formé de quelques joueurs en bleu et blanc aux élèves de l’école Jules Ferry à Bayonne. Ces derniers ont convergé telle une vague vers le petit combi aux couleurs du club. Papier et stylo à la main, à défaut t-shirt et même bras et mains tendus, les élèves sont montés à l’assaut des joueurs pour faire une moisson d' »orthographes« … d’autographes disais-je, donc. Crampons? Non, mais tenaces! Nos recrues ont fait grimper le score et multiplié de bonne grâce les signatures! La visite amicale de ces joueurs avait aussi pour but de rencontrer et d’échanger avec les garçons et les filles de CM1 et CM2, en français, en basque mais aussi en anglais car certains sont anglophones! Indeed! « Hey mister, will you be my Valentine?« 

Rencontre Pelote pour les CE2 de J Ferry

La classe des CE2 bilingues et unilingues ont entamé le cycle Pelote en vue de la rencontre interclasse de Mai 2020. La pelote occupe une place importante dans la culture basque. Philippe Arrieta a donc commencé par exposer aux enfants un bref historique; les lieux et équipements de Pelote et son vocabulaire, avant de faire la démonstration des rudiments de la discipline. Pour les enfants, elle est un vecteur formidable pour améliorer la latéralisation, l’efficacité et la précision des frappes et l’anticipation des déplacements.

Démonstration : Le joueur énonce « Jo » (« frappe » en basque) puis « bute »; c’est la mise en jeu.
Positionner son corps, pieds, épaules, tout doit être coordonner pour rendre sa frappe puissante et précise… Voilà, c’est au tour des élèves de poursuivre la démonstration.
La pelote se joue à main nue. Les balles sont bien sûr adaptées : souples et plus légères, elles permettent de travailler surtout les contrôles, les frappes avec les 2 mains, même la « mauvaise »!

2è séance : Philippe Arrieta commence par un rappel des différentes discipline et des équipements: pala, chistera… A eux tous, les élèves se souviennent de tout… ou presque! Un oubli, le xare!

Le xare ou raquette argentine
D’après le site de la Fédération Française de Pelote Basque.

Ce jour, il s’agit d’améliorer les frappes afin de les enchainer alternativement bras droit, bras gauche. Pour cela, l’élève veille à changer ses appuis et anticiper ses déplacements.

Avant que les élèves ne commencent leurs matchs, ils s’essaient au lancer et contrôle de la balle avec le petit panier que forment les plots plastiques du gymnase.

Démonstration… admirez! 🙂

Rencontres élèves : déjà des progrès manifestes et de belles émotions de jeu!

On a toujours besoin d’un plus petit que soi…

Le réseau, ce sont des réflexions menées entre collègues pour que les élèves expérimentent, construisent des connaissances et développent l’estime d’eux-mêmes. C’est encore mieux lorsqu’ils sont en mesure de transmettre ce qu’ils ont appris aux tout-petits!

Sur la suggestion de Valérie Etcheverry, la maîtresse des GS, mes élèves de CM ont préparé et lu « Le Noël de Fenouil » puis se sont distribué les rôles pour faire la lecture aux élèves de GS.

Juste avant Noël, Mattin, Gaby, Lola, Antton et Lucas ont personnifié et interprété les rôles des nombreux personnages de l’album « Le Noël de Fenouil » devant les élèves de GS de l’école maternelle Jules Ferry.
L’occasion de découvrir l’aspect et le nom des végétaux, fruits et graines qui composent les provisions hivernales des animaux de la forêt.
Tonnerre d’applaudissements!

Raphaël Zarka, comme sur des roulettes…

A la mi-Janvier, les élèves de CE2 de l’école Jules Ferry de Bayonne sont allés découvrir l’exposition de Raphaël Zarka, artiste, skateur et collectionneur d’objets liés à l’histoire des sciences. Les mouvements d’un skateur sur la planche consistent à déplacer son centre de gravité et à modifier son poids en sautant. En tant que skateur, il s’est intéressé particulièrement à la manière dont ceux-ci se servent des courbes qui composent les oeuvres d’art disséminées dans les grandes villes du monde entier. Il a donné le titre de « Suites Galilèennes » à son exposition car il s’est aussi penché sur les travaux du savant italien du 16è siècle sur le mouvement des objets.

Sophie Prat a accueilli les élèves à la Villa Béatrix Enea et expliqué quelles étaient les motivations et les intentions de l’artiste…

Introduction et présentation de l’artiste avant la découverte des « Suites Galilèennes » à la Villa Béatrix Enea avec Sophie Prat.
Raphaël Zarka a travaillé avec des scientifiques pour faire réaliser ces modules créés il y a des siècles par un mathématicien allemand dont je refuse à m’essayer de me souvenir du nom… 😉
A la galerie Pompidou qui jouxte la médiathèque Quintaou, ces même modules grandeurs nature ont été utilisés par des skateurs et ont assouvi les appétits d’escalade des CE2…

L’exposition s’est prolongée par un jeu de piste parmi les clichés réalisés par différents photographes lors de performances de skateurs professionnels et que Raphaël Zarka collectionne aussi. Sur ceux-ci, on peut les voir juchés sur les courbes quelquefois vertigineuses d’oeuvres d’art un peu partout dans le monde!

C’était un peu du pain sur la planche à faire ce jeu de piste mais pour les enfants, c’est allé comme sur des roulettes… 😉

Merci encore à Jean-Philippe Mercé et Sophie Prat pour la proposition, la préparation et l’accompagnement pendant la visite.

Visite à la Dame de Brassempouy

Dès cette rentrée, la Préhistoire a rempli les cahiers des élèves de créatures plus ou moins voûtées, vêtues de peaux de rennes et entourées d’objets curieux, pierres taillées et autres outils ou bijoux en os… Les élèves de CE2 de l’école Jules Ferry de Bayonne sont donc partis tôt découvrir des traces de cette période de l’Histoire de l’humanité pas loin de leur école, en Chalosse, à Brassempouy.

Bref, très vite la multitude était partout… Oh, tiens, un renne à lunettes! 🙂
La lente évolution et migration des hominidés sur le globe; les outils qui ont caractérisé leur mode de vie.
Christophe, archéologue de profession, guide les élèves dans leur exploration d’un site de fouilles reconstitué. Il est divisé en carrés de fouilles et chacun révèle de ce que faisaient les lointains occupants de ce site : foyer pour préparer la nourriture, « atelier » bijoux et outils…
Ce carré de fouilles semble bien être l’endroit où, abrité sous une tente porté par 3 pieux dont les traces ont subsistées, des hommes préhistoriques ont confectionné des bijoux..!
Là, tout d’un coup, j’ai crié « Attentiooon!!!! Il a bougé!!! »… ils n’ont même pas eu peur… :/

Les élèves du dispositif UPE2A s’affichent…

Le collège Albert Camus est un collège multiculturel où se mêlent de nombreuses nationalités.

L’UPE2A est un dispositif qui accueille des élèves ne parlant pas français…

L’idée est d’accoler des portraits d’élèves de toute nationalité et de mettre en avant les similitudes et non les différences.

« La nationalité ne se lit pas sur un visage ! »

Merci aux élèves des classes de Segpa qui ont participé à l’encollage des portraits!!

Insideout est un projet international mené par l’artiste JR . Ici au Panthéon de Paris…
Ici au collège Albert Camus…

Et félicitations à Matthieu Sanchez pour avoir mené cet ambitieux projet à son terme…!!

Les portraits des élèves et des enseignants du collège Albert Camus ayant participé au projet Insideout.

Des parents formés aux premiers secours!

Des parents volontaires de toutes les écoles de la Rive Droite se sont retrouvés à l’Espace Parents du groupe scolaire Aristide Briand avec Véronique Pérez, l’infirmière du collège Albert Camus.

Elles se sont mises en situation de venir en aide à une personne qui s’étouffe en lui tapant dans le dos ou en lui comprimant le haut du ventre (manœuvre d’Heimlich)

Taper 5 fois entre les omoplates avec le plat de la main pour libérer les voies aériennes.
Une attention toute maternelle quand vient le cas du nourrisson…
La manœuvre d’Heimlich peut sauver une vie lors d’un repas…

Les plaies ont été abordées avec la pose d’un pansement compressif en attendant les secours…

Ensuite, il s’agissait de positionner une victime inconsciente en Position Latérale de Sécurité (PLS) pour lui éviter des complications en cas de vomissement ou autre…

Véronique va questionner la victime pour évaluer son état…
Une victime bien docile pour illustrer la technique de la PLS…
Puis ce fût au tour des mamans…

Enfin, la pratique du massage cardiaque (sur le rythme de « Stayin’ Alive »), la ventilation artificielle et l’utilisation du défibrillateur automatique ont complété la formation…!

30 compressions bras tendus pour 2 insufflations:Allez Véronique, il faut tenir le rythme des Bee Gees!
Chacun s’emploie aux « gestes qui sauvent »…
Pose des électrodes du défibrillateur automatique … comme sur le schéma!

Les parents des écoles de la Citadelle, de Cavaillès et de Briand, une maman du collège et la Directrice de la maternelle A Briand étaient présents le vendredi après-midi…

Ils sont repartis sensibilisé aux gestes de premiers secours qui allient le bon sens et la logique aux techniques de base…

Félicitation à toutes et un grand merci à Véronique!!!

36 Semaines Autour du Monde – Épisode 0

Les chants étudiés sur la mappemonde

Chaque année l’École J.Cavaillès choisit de travailler plus particulièrement un thème. Après « L’Eau », « La Terre », « Nous irons tous à l’Opéra » et « 1918/2018: nous visitons le siècle », voici pour cette année « 36 Semaines Autour Du Monde ».

La semaine du goût

La semaine du goût nous la ferons juste avant les vacances de Noël. Chaque classe préparera une ou plusieurs recettes. Chaque enfant muni de sa cuillère et de son bol viendra goûter tous les plats. Évidemment, nous espérons au cours de notre Tour Du Monde découvrir des recettes appétissantes. Celles de nos lectures, des parents venus d’ailleurs ou celles de nos correspondants.

La chorale

Elle présentera son nouveau spectacle le Mardi 4 Février à l’Auditorium Dechico du Conservatoire de Musique de Bayonne. Évidemment, pour être prêts à temps, il nous a fallu démarrer les répétitions dès la première semaine de septembre. Nous présenterons des chants parlant d’autres pays du Monde ou des chants venant d’ailleurs (Québec, Chine, Israël, Zambie, …). Voici une de nos premières répétitions

La complainte du phoque en Alaska – Québec

L’Exposition

Elle aura lieu fin mai/début juin et sera l’occasion de transformer l’école en Musée. Nous y exposerons tous les travaux issus de notre Tour du Monde (voyages scolaires en Espagne, correspondances diverses, lectures variées, 4L Trophy, …) mais aussi le fruit d’autres projets du Réseau. Chaque enfant se transformera en guide pour faire visiter ce Musée temporaire.

La fête de l’école

Elle se déroulera le Vendredi 26 juin et permettra de découvrir des danses et des percussions des 5 continents.