La germination des lentilles

La fin de l’hiver approche. C’est le moment de planter.

Les lentilles vont-elles pousser ? Et comment ?

– avec ou sans terre ?

– avec ou sans Soleil ?

– avec ou sans lumière ?

– avec ou sans eau ?

Nous déposons des lentilles sur une grille au-dessus de l’eau. Le récipient est exposé à la lumière.

l’expérience

Voici une vidéo pour mieux comprendre à partir d’images prises pendant 10 jours.

une image de l’installation

Cycle escalade et pelote

Pendant huit semaines, les CE2-CM de l’école de la Citadelle ont participé à un cycle escalade et pelote.

En escalade, les élèves ont appris à ajuster leur harnais (baudrier), installer un descendeur, faire un nœud de 8, les gestes pour assurer et dégainer. Et bien sûr, ils ont pu s’entraîner à escalader les voies du mur d’escalade.

En pelote, après des jeux de manipulation de la balle, les élèves se sont exercés au jeu de la « montante descendante ». Ils jouent en 1 contre 1 sur les mini-terrains du mur à gauche. Après cinq minutes de match, les gagnants se déplacent sur le terrain à gauche. Les perdants se déplacent sur le terrain situé à droite pour un nouveau match…

Outre leur aspect ludique, ces activités ont permis de connaître et respecter les règles de sécurité et de travailler la coordination des actions motrices.

Les élèves et les enseignants remercient Christian Garat pour son aide lors de ces activités.

Carnavalito

Avant le carnaval de l’école, montons le son et reprenons en chœur Carnavalito

Oh ! vem comigo desfilar

Neste ritmo Brasileiro

E vem tocar, e vem dançar

A batucada ta p’ra chegar

Um batuca, um batucada

De Salvador de Bahia.

Um batuca, um batucada

De la escola de Maria

Pierre et le Loup

Julie Depardieu a raconté l’histoire de Pierre et le Loup. L’Orchestre Symphonique du Pays Basque jouait, et en même temps, des images étaient projetées.

Julie Depardieu présente l’orchestre du Pays Basque

L’instrument qui jouait le canard était le hautbois.

L’instrument qui jouait l’oiseau était la flûte traversière.

L’instrument qui jouait le chat était la clarinette.

L’instrument qui jouait le grand-père était le basson.

Les instruments qui jouaient les chasseurs étaient les percussions.

Les instruments qui jouaient le loup étaient les cors.

Les instruments qui jouaient Pierre étaient les instruments à cordes : les violons, les altos, les violoncelles, les contrebasses.

Le conte a été composé par Prokofiev. Un jeune garçon, Pierre, a capturé un Loup avec l’aide d’un oiseau et d’une corde. Mais le canard a été avalé par le Loup.

une vidéo du conte de Prokofiev :

https://www.youtube.com/watch?v=eN4Iyb8HKjM

Jean-François Verdier, le chef d’orchestre, a écrit « Le Canard est toujours vivant ! » en collaboration avec l’auteur Bernard Friot. C’est une suite au célèbre conte musical.

Les chasseurs sont arrivés et ont trouvé Pierre. Ils ont tiré le Loup jusqu’au zoo et l’ont mis dans une cage.

Le soir, les animaux ont fait une fête pour accueillir le Loup. Le lion a demandé au Loup de chanter un air. Il l’a fait mais l’éléphant lui a dit :

– As-tu un chat dans la gorge ?

– Non, c’est un canard !

L’éléphant a plongé sa trompe dans le ventre du loup et en a ressorti le canard vivant.

Le canard a dit « ça va mieux ». Puis il est passé entre les barreaux de la cage du Loup. Il a demandé au Loup : « Veux-tu rentrer chez toi ? »

Mais le Loup n’as pas répondu parce que le directeur du parc avait ramené une louve dans le zoo.

Alors le canard est rentré chez Pierre et son grand-père. Il n’avait plus de volailles car le Grand père et les chasseurs les avaient tuées pour faire la fête. Le canard a appris à voler et a rejoint un vol de canards sauvages. Pierre a dit « au revoir » au canard.

Spectacle à l’Ecole élémentaire de la Citadelle et sorties avant Noël

Les élèves ont interprété en chœur des chansons de Noël. Un moment convivial apprécié par les parents et familles.

Les élèves et enseignants remercient l’intervenante Emmanuelle Sallaberry qui a su motiver petits et grands avec une sélection de classiques ou de chansons plus modernes.

La soirée s’est poursuivie agréablement par un buffet partagé.

Le préau avait été décoré par les enfants durant les temps périscolaires. Merci à Aurore et Rachel pour leur implication !

un panoramique du préau avant l’entrée des artistes et des spectateurs

Vendredi 13 décembre 2019, les élèves de l’école de la Citadelle se sont rendus au cinéma l’Atalante pour assister à la projection du film « La fameuse invasion des ours en Sicile »

Un film qui a ravi les jeunes spectateurs

Une semaine plus tard, à l’invitation de la MVC de Saint Étienne, nous avons assisté à un spectacle mêlant souvenirs et contes.

Un beau spectacle pour finir l’année civile ! Merci aux comédiens à la MVC

Bonne fin d’année à tous

l’Orchestre Symphonique du Pays Basque

Jeudi 5 décembre 2019, les CE2, CM1 et CM2 ont assisté à une présentation de la « symphonie du Nouveau Monde » par l’Orchestre Symphonique du Pays Basque.

L’orchestre est composé de 4 familles d’instruments : VOIR ICI

les cordes : violons, altos (alti), violoncelles et contrebasses

les bois (instruments à vent) : les flûtes, les hautbois, les bassons, les clarinettes, le saxophone

les cuivres (instruments à vent) : cors, trompettes, trombones et tubas

les percussions : timbales, xylophone, tambour, cymbales…

Le chef d’orchestre : VOIR ICI

Il dirige l’orchestre souvent en forme d’arc de cercle.

Il tourne le dos au public pour s’occuper des musiciens.

Au 19e siècle, la baguette aide le chef car le nombre de musiciens augmente dans les orchestres symphoniques.

La baguette permet de savoir où on en est dans la mesure. Mais les chefs utilisent aussi les mains, le visage, le regard…

Le chef d’orchestre est un artiste qui donne son interprétation sensible et personnelle.

La symphonie du nouveau monde : VOIR ICI

Antonin Léopold Dvorák est un compositeur Tchèque (1841-1902).

Il est l’auteur de la Symphonie du nouveau monde.

Il l’a composé à New York, pendant qu’il était directeur du conservatoire.

Il a écrit 189 œuvres musicales dont 9 symphonies.

Quelques réactions :

– La musique était plus forte quand le chef d’orchestre faisait de grands gestes.

– Ça vibrait quand c’était très fort.

– Une personne présentait et expliquait les extraits.

– Les musiciens se sont beaucoup entraînés, ils étaient concentrés et ils ont bien joué.

– Il y avait de jolies musiques. Une musique m’a fait penser à Star Wars.

Rencontre sportive Ultimate

Si vous ne connaissez pas l’ultimate, il est temps de vous y mettre !

Les élèves de sixième du collège Albert Camus et les élèves des CM2 et CM1/CM2 des écoles du réseau ont fait connaissance avec l’ultimate cette année, dans le cadre d’un projet sportif porté par les professeurs d’EPS du collège, les enseignants des CM et les éducateurs sportifs de la Ville de Bayonne.

Les CM2 (et quelques CM1!) des écoles Brana et Briand et une partie des élèves de Ferry et Malégarie ont retrouvé ce matin au stade Pierre Cacareigt les élèves des 6èmes 1, 2 et 6 du collège Albert Camus et constitué avec eux des équipes mixtes.

Ces équipes se sont ensuite rencontrées dans des matchs rapides et très animés.

Jeudi matin, ce sera au tour des écoles Cavaillès, la Citadelle et à l’autre moitié des élèves de Ferry et Malégarie de constituer des équipes avec les 6èmes 3, 4 et 5 pour une seconde rencontre « Ultimate ».

Si vous passez par là…

La Fête de l’eau à la Citadelle

Le vendredi 12 avril, une Fête de l’eau s’est déroulée à l’École élémentaire de La Citadelle.

Au terme d’un trimestre consacré à l’eau (sciences, arts plastiques, littérature…), les élèves ont proposé de petites expériences scientifiques aux autres élèves et à leurs parents. Les productions en arts plastiques ont été exposées dans toute l’école.

De nombreux parents sont venus participer ou se sont investis dans l’organisation.

Une vente de gâteau a clôturé cette belle après-midi.

Aberouat jour 3

Journée ensoleillée et bien remplie.

Ce matin , entraînement pour le biathlon de demain : tir au laser et repérage du parcours. Cela a donné lieu a une grande glissade sur le ventre.

L’après-midi a été consacré à la fabrication d’un igloo. Oeuvre collective !

Un exercice de détection des victimes d’avalanche ( D.V.A.) a permis aux enfants de s’initier à la recherche à l’aide d’un appareil.

Enfin, pour conclure la journée, des petits jeux dansés pour la dernière veillée.

Voilà, rendez-vous à l’école, jeudi , 20H.

Bonne nuit…

Aberouat Jour 2

Ce matin, au réveil, les montagnes étaient recouvertes de neige. Dès que nous sommes sortis.ies, nous avons plongé dedans. C’était bien, mou et froid ! Ensuite, nous avons fait une bataille de boules de neige. Puis, avec Serge, le guide de montagne, nous avons appris que la neige n’est pas très propre. Voilà pourquoi il ne faut pas la manger ! Nous l’avons observée à la loupe et Serge nous a expliqué les différentes couches du manteau neigeux et les causes des avalanches.

Cet après-midi, nous avons fait du ski de fond. Au début, on ne faisait que tomber mais ensuite on fonçait comme des flèches. Ca fait peur quand on glisse…

Et ce soir …on vous racontera à la maison.

A demain…