« Sentimenduak dantzan! »

Egun on deneri!

Bonjour à tous,

6.3 eta 6.4 geletako ikasle elebidunak “Sentimenduak dantzan! ” antzerkia prestatzen ari dira urtarril eta otsail honetan, euskaraz Kiribil Konpainiaren eta REP sarearen laguntzarekin. Ideia ainitz, errepika ainitz eta lana gogotik egina!

Depuis le début du mois de janvier les élèves bilingues de 6º3 et 6º4 préparent la pièce de théâtre « Sentimenduak dantzan! » en langue basque avec l’aide de « Kiribil Konpainia » et le Réseau d’Education Prioritaire.

Otsailaren 21ean, ostirala, A. Camus kolegioko Baliabide Ainitzeko Gelan antzerkia aurkeztuko dute iluntzeko 18:00etan. Denak plazer handiz gonbidatuak zirezte! Zuen beha izanen gira!

Vendredi 21 février ces élèves vont jouer cette pièce de théâtre dans la salle polyvalente du collège A. Camus à 18h. Beaucoup d’idées, des répétitions ainsi que du travail!

Milesker ainitz eta fite arte,

Vous êtes toutes et tous invités avec grand plaisir!

Adeitasunez,

AB mention TB

Ce vendredi 14 Février, l’Aviron Bayonnais est venu offrir un bouquet formé de quelques joueurs en bleu et blanc aux élèves de l’école Jules Ferry à Bayonne. Ces derniers ont convergé telle une vague vers le petit combi aux couleurs du club. Papier et stylo à la main, à défaut t-shirt et même bras et mains tendus, les élèves sont montés à l’assaut des joueurs pour faire une moisson d' »orthographes« … d’autographes disais-je, donc. Crampons? Non, mais tenaces! Nos recrues ont fait grimper le score et multiplié de bonne grâce les signatures! La visite amicale de ces joueurs avait aussi pour but de rencontrer et d’échanger avec les garçons et les filles de CM1 et CM2, en français, en basque mais aussi en anglais car certains sont anglophones! Indeed! « Hey mister, will you be my Valentine?« 

Rencontre Pelote pour les CE2 de J Ferry

La classe des CE2 bilingues et unilingues ont entamé le cycle Pelote en vue de la rencontre interclasse de Mai 2020. La pelote occupe une place importante dans la culture basque. Philippe Arrieta a donc commencé par exposer aux enfants un bref historique; les lieux et équipements de Pelote et son vocabulaire, avant de faire la démonstration des rudiments de la discipline. Pour les enfants, elle est un vecteur formidable pour améliorer la latéralisation, l’efficacité et la précision des frappes et l’anticipation des déplacements.

Démonstration : Le joueur énonce « Jo » (« frappe » en basque) puis « bute »; c’est la mise en jeu.
Positionner son corps, pieds, épaules, tout doit être coordonner pour rendre sa frappe puissante et précise… Voilà, c’est au tour des élèves de poursuivre la démonstration.
La pelote se joue à main nue. Les balles sont bien sûr adaptées : souples et plus légères, elles permettent de travailler surtout les contrôles, les frappes avec les 2 mains, même la « mauvaise »!

2è séance : Philippe Arrieta commence par un rappel des différentes discipline et des équipements: pala, chistera… A eux tous, les élèves se souviennent de tout… ou presque! Un oubli, le xare!

Le xare ou raquette argentine
D’après le site de la Fédération Française de Pelote Basque.

Ce jour, il s’agit d’améliorer les frappes afin de les enchainer alternativement bras droit, bras gauche. Pour cela, l’élève veille à changer ses appuis et anticiper ses déplacements.

Avant que les élèves ne commencent leurs matchs, ils s’essaient au lancer et contrôle de la balle avec le petit panier que forment les plots plastiques du gymnase.

Démonstration… admirez! 🙂

Rencontres élèves : déjà des progrès manifestes et de belles émotions de jeu!

On a toujours besoin d’un plus petit que soi…

Le réseau, ce sont des réflexions menées entre collègues pour que les élèves expérimentent, construisent des connaissances et développent l’estime d’eux-mêmes. C’est encore mieux lorsqu’ils sont en mesure de transmettre ce qu’ils ont appris aux tout-petits!

Sur la suggestion de Valérie Etcheverry, la maîtresse des GS, mes élèves de CM ont préparé et lu « Le Noël de Fenouil » puis se sont distribué les rôles pour faire la lecture aux élèves de GS.

Juste avant Noël, Mattin, Gaby, Lola, Antton et Lucas ont personnifié et interprété les rôles des nombreux personnages de l’album « Le Noël de Fenouil » devant les élèves de GS de l’école maternelle Jules Ferry.
L’occasion de découvrir l’aspect et le nom des végétaux, fruits et graines qui composent les provisions hivernales des animaux de la forêt.
Tonnerre d’applaudissements!

Raphaël Zarka, comme sur des roulettes…

A la mi-Janvier, les élèves de CE2 de l’école Jules Ferry de Bayonne sont allés découvrir l’exposition de Raphaël Zarka, artiste, skateur et collectionneur d’objets liés à l’histoire des sciences. Les mouvements d’un skateur sur la planche consistent à déplacer son centre de gravité et à modifier son poids en sautant. En tant que skateur, il s’est intéressé particulièrement à la manière dont ceux-ci se servent des courbes qui composent les oeuvres d’art disséminées dans les grandes villes du monde entier. Il a donné le titre de « Suites Galilèennes » à son exposition car il s’est aussi penché sur les travaux du savant italien du 16è siècle sur le mouvement des objets.

Sophie Prat a accueilli les élèves à la Villa Béatrix Enea et expliqué quelles étaient les motivations et les intentions de l’artiste…

Introduction et présentation de l’artiste avant la découverte des « Suites Galilèennes » à la Villa Béatrix Enea avec Sophie Prat.
Raphaël Zarka a travaillé avec des scientifiques pour faire réaliser ces modules créés il y a des siècles par un mathématicien allemand dont je refuse à m’essayer de me souvenir du nom… 😉
A la galerie Pompidou qui jouxte la médiathèque Quintaou, ces même modules grandeurs nature ont été utilisés par des skateurs et ont assouvi les appétits d’escalade des CE2…

L’exposition s’est prolongée par un jeu de piste parmi les clichés réalisés par différents photographes lors de performances de skateurs professionnels et que Raphaël Zarka collectionne aussi. Sur ceux-ci, on peut les voir juchés sur les courbes quelquefois vertigineuses d’oeuvres d’art un peu partout dans le monde!

C’était un peu du pain sur la planche à faire ce jeu de piste mais pour les enfants, c’est allé comme sur des roulettes… 😉

Merci encore à Jean-Philippe Mercé et Sophie Prat pour la proposition, la préparation et l’accompagnement pendant la visite.

Visite à la Dame de Brassempouy

Dès cette rentrée, la Préhistoire a rempli les cahiers des élèves de créatures plus ou moins voûtées, vêtues de peaux de rennes et entourées d’objets curieux, pierres taillées et autres outils ou bijoux en os… Les élèves de CE2 de l’école Jules Ferry de Bayonne sont donc partis tôt découvrir des traces de cette période de l’Histoire de l’humanité pas loin de leur école, en Chalosse, à Brassempouy.

Bref, très vite la multitude était partout… Oh, tiens, un renne à lunettes! 🙂
La lente évolution et migration des hominidés sur le globe; les outils qui ont caractérisé leur mode de vie.
Christophe, archéologue de profession, guide les élèves dans leur exploration d’un site de fouilles reconstitué. Il est divisé en carrés de fouilles et chacun révèle de ce que faisaient les lointains occupants de ce site : foyer pour préparer la nourriture, « atelier » bijoux et outils…
Ce carré de fouilles semble bien être l’endroit où, abrité sous une tente porté par 3 pieux dont les traces ont subsistées, des hommes préhistoriques ont confectionné des bijoux..!
Là, tout d’un coup, j’ai crié « Attentiooon!!!! Il a bougé!!! »… ils n’ont même pas eu peur… :/

De la balle!

Ce Vendredi 28 Juin, les élèves de CE1-CE2 A de l’école élémentaire Jules Ferry ont convié leurs parents à OREKA. A l’occasion de la clôture de leur cycle cirque, ils ont répété un spectacle et fait ensuite la démonstration de ce qu’ils avaient appris sur tous les agrès et toutes les disciplines du cirque junior.

Merci à Nathalie Fernandez et au réseau pour cette proposition d’action, merci également à Doriane et Aurélien d’OREKA, merci enfin aux parents pour être venus et restés nombreux!

Un escalier haut en couleurs!!

constat de départ: « Il est bien triste cet escalier…! »

Le lieu rêvé pour s’essayer aux techniques de la peinture en bombe et du pochoir… avec Louise de la Galerie d’Art « Spacejunk » et grâce aux financements du GIP-DSU et de la Ville de Bayonne

Après des croquis individuels et un choix collectif, il ne restait plus qu’à se lancer dans le grand bain!

Certains protègent le chantier avec des scotchs et des cartons, d’autres passent les différentes couleurs et enfin les derniers découpent leurs pochoirs au scalpel…

Attention à ne pas dépasser sur les chaussures des camarades…!!
Concentration maximale….
Une nouvelle jeunesse pour Jules Ferry.
Les parents étaient bien sûr de la partie le soir du vernissage et de l’inauguration.
Qu’est-ce qui se cache derrière…?
À 3, on tire… . 1…2 et 3!

Un sacré dégradé!!

La fierté des CM2 qui restera gravée pendant de longues années après leur départ…

« La maison du vieux Léon », spectacle musical des élèves de cycle 2 de Jules Ferry.

Ce Mardi 28 Mai, dans la salle Arnaud Saez mise à disposition par la mairie, les élèves de cycle 2 de l’école Jules Ferry ont invité des camarades et des élèves d’autres écoles à leur représentation de « La maison du vieux Léon ».
Très à l’aise dans ce spectacle musical, les élèves, sans oublier quelques enseignants, avaient auparavant répété de nombreuses semaines sous la direction de Jérémy Castell.

Un grand merci à la mairie, à Jérémy et à tous les partenaires, aux collaborateurs de dernière minute ou au long cours ainsi qu’à l’Amicale de l’école Jules Ferry… sans oublier les enfants pour leur enthousiasme!

Rencontre sportive Ultimate

Si vous ne connaissez pas l’ultimate, il est temps de vous y mettre !

Les élèves de sixième du collège Albert Camus et les élèves des CM2 et CM1/CM2 des écoles du réseau ont fait connaissance avec l’ultimate cette année, dans le cadre d’un projet sportif porté par les professeurs d’EPS du collège, les enseignants des CM et les éducateurs sportifs de la Ville de Bayonne.

Les CM2 (et quelques CM1!) des écoles Brana et Briand et une partie des élèves de Ferry et Malégarie ont retrouvé ce matin au stade Pierre Cacareigt les élèves des 6èmes 1, 2 et 6 du collège Albert Camus et constitué avec eux des équipes mixtes.

Ces équipes se sont ensuite rencontrées dans des matchs rapides et très animés.

Jeudi matin, ce sera au tour des écoles Cavaillès, la Citadelle et à l’autre moitié des élèves de Ferry et Malégarie de constituer des équipes avec les 6èmes 3, 4 et 5 pour une seconde rencontre « Ultimate ».

Si vous passez par là…