Raphaël Zarka, comme sur des roulettes…

A la mi-Janvier, les élèves de CE2 de l’école Jules Ferry de Bayonne sont allés découvrir l’exposition de Raphaël Zarka, artiste, skateur et collectionneur d’objets liés à l’histoire des sciences. Les mouvements d’un skateur sur la planche consistent à déplacer son centre de gravité et à modifier son poids en sautant. En tant que skateur, il s’est intéressé particulièrement à la manière dont ceux-ci se servent des courbes qui composent les oeuvres d’art disséminées dans les grandes villes du monde entier. Il a donné le titre de « Suites Galilèennes » à son exposition car il s’est aussi penché sur les travaux du savant italien du 16è siècle sur le mouvement des objets.

Sophie Prat a accueilli les élèves à la Villa Béatrix Enea et expliqué quelles étaient les motivations et les intentions de l’artiste…

Introduction et présentation de l’artiste avant la découverte des « Suites Galilèennes » à la Villa Béatrix Enea avec Sophie Prat.
Raphaël Zarka a travaillé avec des scientifiques pour faire réaliser ces modules créés il y a des siècles par un mathématicien allemand dont je refuse à m’essayer de me souvenir du nom… 😉
A la galerie Pompidou qui jouxte la médiathèque Quintaou, ces même modules grandeurs nature ont été utilisés par des skateurs et ont assouvi les appétits d’escalade des CE2…

L’exposition s’est prolongée par un jeu de piste parmi les clichés réalisés par différents photographes lors de performances de skateurs professionnels et que Raphaël Zarka collectionne aussi. Sur ceux-ci, on peut les voir juchés sur les courbes quelquefois vertigineuses d’oeuvres d’art un peu partout dans le monde!

C’était un peu du pain sur la planche à faire ce jeu de piste mais pour les enfants, c’est allé comme sur des roulettes… 😉

Merci encore à Jean-Philippe Mercé et Sophie Prat pour la proposition, la préparation et l’accompagnement pendant la visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *