On a tou­jours besoin d’un plus petit que soi…

Le réseau, ce sont des réflexions menées entre col­lègues pour que les élèves expé­ri­mentent, construisent des connais­sances et déve­loppent l’es­time d’eux-mêmes. C’est encore mieux lors­qu’ils sont en mesure de trans­mettre ce qu’ils ont appris aux tout-petits !

Sur la sug­ges­tion de Valérie Etcheverry, la maî­tresse des GS, mes élèves de CM ont pré­pa­ré et lu “Le Noël de Fenouil” puis se sont dis­tri­bué les rôles pour faire la lec­ture aux élèves de GS.

Juste avant Noël, Mattin, Gaby, Lola, Antton et Lucas ont per­son­ni­fié et inter­pré­té les rôles des nom­breux per­son­nages de l’al­bum “Le Noël de Fenouil” devant les élèves de GS de l’é­cole mater­nelle Jules Ferry.
L’occasion de décou­vrir l’as­pect et le nom des végé­taux, fruits et graines qui com­posent les pro­vi­sions hiver­nales des ani­maux de la forêt.
Tonnerre d’ap­plau­dis­se­ments !

Raphaël Zarka, comme sur des rou­lettes…

A la mi-Janvier, les élèves de CE2 de l’é­cole Jules Ferry de Bayonne sont allés décou­vrir l’ex­po­si­tion de Raphaël Zarka, artiste, ska­teur et col­lec­tion­neur d’ob­jets liés à l’his­toire des sciences. Les mou­ve­ments d’un ska­teur sur la planche consistent à dépla­cer son centre de gra­vi­té et à modi­fier son poids en sau­tant. En tant que ska­teur, il s’est inté­res­sé par­ti­cu­liè­re­ment à la manière dont ceux-ci se servent des courbes qui com­posent les oeuvres d’art dis­sé­mi­nées dans les grandes villes du monde entier. Il a don­né le titre de “Suites Galilèennes” à son expo­si­tion car il s’est aus­si pen­ché sur les tra­vaux du savant ita­lien du 16è siècle sur le mou­ve­ment des objets.

Sophie Prat a accueilli les élèves à la Villa Béatrix Enea et expli­qué quelles étaient les moti­va­tions et les inten­tions de l’ar­tiste…

Introduction et pré­sen­ta­tion de l’ar­tiste avant la décou­verte des “Suites Galilèennes” à la Villa Béatrix Enea avec Sophie Prat.
Raphaël Zarka a tra­vaillé avec des scien­ti­fiques pour faire réa­li­ser ces modules créés il y a des siècles par un mathé­ma­ti­cien alle­mand dont je refuse à m’es­sayer de me sou­ve­nir du nom… 😉
A la gale­rie Pompidou qui jouxte la média­thèque Quintaou, ces même modules gran­deurs nature ont été uti­li­sés par des ska­teurs et ont assou­vi les appé­tits d’es­ca­lade des CE2…

L’exposition s’est pro­lon­gée par un jeu de piste par­mi les cli­chés réa­li­sés par dif­fé­rents pho­to­graphes lors de per­for­mances de ska­teurs pro­fes­sion­nels et que Raphaël Zarka col­lec­tionne aus­si. Sur ceux-ci, on peut les voir juchés sur les courbes quel­que­fois ver­ti­gi­neuses d’oeuvres d’art un peu par­tout dans le monde !

C’était un peu du pain sur la planche à faire ce jeu de piste mais pour les enfants, c’est allé comme sur des rou­lettes… 😉

Merci encore à Jean-Philippe Mercé et Sophie Prat pour la pro­po­si­tion, la pré­pa­ra­tion et l’ac­com­pa­gne­ment pen­dant la visite.

Visite à la Dame de Brassempouy

Dès cette ren­trée, la Préhistoire a rem­pli les cahiers des élèves de créa­tures plus ou moins voû­tées, vêtues de peaux de rennes et entou­rées d’ob­jets curieux, pierres taillées et autres outils ou bijoux en os… Les élèves de CE2 de l’é­cole Jules Ferry de Bayonne sont donc par­tis tôt décou­vrir des traces de cette période de l’Histoire de l’hu­ma­ni­té pas loin de leur école, en Chalosse, à Brassempouy.

Bref, très vite la mul­ti­tude était par­tout… Oh, tiens, un renne à lunettes ! 🙂
La lente évo­lu­tion et migra­tion des homi­ni­dés sur le globe ; les outils qui ont carac­té­ri­sé leur mode de vie.
Christophe, archéo­logue de pro­fes­sion, guide les élèves dans leur explo­ra­tion d’un site de fouilles recons­ti­tué. Il est divi­sé en car­rés de fouilles et cha­cun révèle de ce que fai­saient les loin­tains occu­pants de ce site : foyer pour pré­pa­rer la nour­ri­ture, “ate­lier” bijoux et outils…
Ce car­ré de fouilles semble bien être l’en­droit où, abri­té sous une tente por­té par 3 pieux dont les traces ont sub­sis­tées, des hommes pré­his­to­riques ont confec­tion­né des bijoux..!
Là, tout d’un coup, j’ai crié “Attentiooon!!!! Il a bou­gé!!!”… ils n’ont même pas eu peur… :/

Les élèves du dis­po­si­tif UPE2A s’af­fichent…

Le col­lège Albert Camus est un col­lège mul­ti­cul­tu­rel où se mêlent de nom­breuses natio­na­li­tés.

L’UPE2A est un dis­po­si­tif qui accueille des élèves ne par­lant pas fran­çais…

L’idée est d’ac­co­ler des por­traits d’é­lèves de toute natio­na­li­té et de mettre en avant les simi­li­tudes et non les dif­fé­rences.

“La natio­na­li­té ne se lit pas sur un visage !”

Merci aux élèves des classes de Segpa qui ont par­ti­ci­pé à l’en­col­lage des por­traits!!

Insideout est un pro­jet inter­na­tio­nal mené par l’ar­tiste JR . Ici au Panthéon de Paris…
Ici au col­lège Albert Camus…

Et féli­ci­ta­tions à Matthieu Sanchez pour avoir mené cet ambi­tieux pro­jet à son terme…!!

Les por­traits des élèves et des ensei­gnants du col­lège Albert Camus ayant par­ti­ci­pé au pro­jet Insideout.

Spectacle à l’Ecole élé­men­taire de la Citadelle et sor­ties avant Noël

Les élèves ont inter­pré­té en chœur des chan­sons de Noël. Un moment convi­vial appré­cié par les parents et familles.

Les élèves et ensei­gnants remer­cient l’intervenante Emmanuelle Sallaberry qui a su moti­ver petits et grands avec une sélec­tion de clas­siques ou de chan­sons plus modernes.

La soi­rée s’est pour­sui­vie agréa­ble­ment par un buf­fet par­ta­gé.

Le préau avait été déco­ré par les enfants durant les temps péri­sco­laires. Merci à Aurore et Rachel pour leur impli­ca­tion !

un pano­ra­mique du préau avant l’en­trée des artistes et des spec­ta­teurs

Vendredi 13 décembre 2019, les élèves de l’école de la Citadelle se sont ren­dus au ciné­ma l’Atalante pour assis­ter à la pro­jec­tion du film « La fameuse inva­sion des ours en Sicile »

Un film qui a ravi les jeunes spec­ta­teurs

Une semaine plus tard, à l’invitation de la MVC de Saint Étienne, nous avons assis­té à un spec­tacle mêlant sou­ve­nirs et contes.

Un beau spec­tacle pour finir l’an­née civile ! Merci aux comé­diens à la MVC

Bonne fin d’année à tous