Le jar­din de l’école élé­men­taire de la Citadelle

Le jar­din a la forme d’un soleil. Au centre du jar­din, il y a un ceri­sier. Autour, nous avons plan­té de la myr­tille, du cas­sis, un gro­seillier blanc et un gro­seillier rouge.

Dans le jar­din, il y a aus­si 3 bacs rec­tan­gu­laires, 2 bacs car­rés et 3 plates-bandes.

bac 1 : vigne « mus­cat bleu », cibou­lette, sou­cis, iris, frai­sier, mélisse, œillet, consoude.

bac 2 : vigne « blanc gros grains », menthe verte, capu­cines, consoude, frai­sier, cibou­lette, poi­reaux perpétuels.

bac 3 : cibou­lette, frai­siers, sou­cis, roma­rin corse, consoude.

car­ré 1 : framboisiers.

car­ré 2 : frai­siers, romarin.

par­celle 1 : consoude, mélisse, citron­nelle asia­tique, bour­rache, chou, cardon.

par­celle 2 : consoude, mélisse, citron­nelle asia­tique, bour­rache, chou, car­don, agapanthes.

par­celle 3 : consoude, mélisse, citron­nelle asia­tique, bour­rache, chou, car­don, marguerites.

Les acti­vi­tés du jardin

Nous avons plan­té des plantes. D‘abord, nous avons creu­sé des trous. Puis, nous avons mis les plantes dans les trous. Ensuite, nous avons ramas­sé de la terre des tau­pi­nières et des feuilles mortes pour les mettre autour des plan­ta­tions. Enfin, nous avons arro­sé ! Nous avons construit deux tipis en bam­bous. Nous avons fixé un bâton au som­met des deux tipis. Sur ce bâton, nous avons accro­ché des ban­de­lettes de tis­su orange qui nous ont ser­vi à faire des vœux pour por­ter chance au jar­din. Laurent a fait son­ner une cloche qui a résonné.

fes­ti­val Points de Vue n°4

Nous avons ren­con­tré un artiste de “street art”. Il s’ap­pelle Fin Dac et vit à Londres. Il a peint le mur d’un immeuble près de l’é­cole. Il a uti­li­sé une nacelle motorisée.

Fin Dac a peint une dame en bleu. Elle a les che­veux très bou­clés et porte des san­dales. Elle danse. Elle est très belle et res­semble à Tina Kunakey. Sa pein­ture est immense. L’artiste a signé son œuvre tout en haut à gauche.

la semaine du goût du 12 au 16 octobre 2020

Les élèves ont ren­con­tré 3 pro­duc­teurs locaux pen­dant le temps périscolaire.

L’atelier « pâtes ».

Le pro­duc­teur a expli­qué com­ment il fabri­quait les pâtes. Les pâtes fon­cées sont meilleures pour la diges­tion car elles sont semi-complètes. Les pâtes jaunes n’ont pas du tout de son (peau du blé). Les pâtes mar­rons ont un peu de son.

L’atelier « volailles ».

Les pous­sins gran­dissent 90 jours. La nuit, ils dorment au pou­lailler pour ne pas être man­gés par les renards. Ils mangent des grains de maïs. Dans la jour­née, ils sortent dans la prai­rie pour man­ger les insectes, les vers de terre…

L’atelier « légumes ».

Les légumes sont bio­lo­giques. Il y avait des carottes de toutes les cou­leurs, des choux poin­tus, du per­sil, du céle­ri, un poti­mar­ron, des patates douces… Pour faire cuire les légumes, la tem­pé­ra­ture doit être de 95 degrés environ.

Le groupe Éole nour­rit 4 000 per­sonnes envi­ron et 1 000 per­sonnes âgées. Il se four­nit chez 30 à 40 pro­duc­teurs locaux (moins de 100 km) et par­fois biologiques.

Voici les menus de la semaine du goût du 12 au 16 octobre 2020.

Les abeilles de la Citadelle

Ces der­niers mois, nous avons pris conscience de l’im­por­tance des abeilles dans nos vies et de la néces­si­té de les pro­té­ger. Nous leur avons ren­du hom­mage à tra­vers de jolies say­nètes et un bel accom­pa­gne­ment musi­cal. Beau tra­vail col­la­bo­ra­tif entre tous les élèves, ani­mé par l’as­so­cia­tion Artpiculture, les enseignant.e.s et Emmanuelle, notre musi­cienne du CMR. Un résul­tat à la hau­teur du tra­vail fourni !

Un spec­tacle magique

La MVC St Etienne nous a offert un joli spec­tacle rem­pli de magie et d’hu­mour. L’artiste nous a fait com­plè­te­ment oublié le froid ambiant ! Une belle fin d’année…

La ger­mi­na­tion des lentilles

La fin de l’hiver approche. C’est le moment de planter. 

Les len­tilles vont-elles pous­ser ? Et comment ?

– avec ou sans terre ?

– avec ou sans Soleil ?

– avec ou sans lumière ?

– avec ou sans eau ?

Nous dépo­sons des len­tilles sur une grille au-dessus de l’eau. Le réci­pient est expo­sé à la lumière.

l’ex­pé­rience

Voici une vidéo pour mieux com­prendre à par­tir d’images prises pen­dant 10 jours.

une image de l’installation

Cycle esca­lade et pelote

Pendant huit semaines, les CE2-CM de l’é­cole de la Citadelle ont par­ti­ci­pé à un cycle esca­lade et pelote.

En esca­lade, les élèves ont appris à ajus­ter leur har­nais (bau­drier), ins­tal­ler un des­cen­deur, faire un nœud de 8, les gestes pour assu­rer et dégai­ner. Et bien sûr, ils ont pu s’en­traî­ner à esca­la­der les voies du mur d’escalade.

En pelote, après des jeux de mani­pu­la­tion de la balle, les élèves se sont exer­cés au jeu de la “mon­tante des­cen­dante”. Ils jouent en 1 contre 1 sur les mini-terrains du mur à gauche. Après cinq minutes de match, les gagnants se déplacent sur le ter­rain à gauche. Les per­dants se déplacent sur le ter­rain situé à droite pour un nou­veau match…

Outre leur aspect ludique, ces acti­vi­tés ont per­mis de connaître et res­pec­ter les règles de sécu­ri­té et de tra­vailler la coor­di­na­tion des actions motrices.

Les élèves et les ensei­gnants remer­cient Christian Garat pour son aide lors de ces activités.

Carnavalito

Avant le car­na­val de l’é­cole, mon­tons le son et repre­nons en chœur Carnavalito

Oh ! vem comi­go desfilar

Neste rit­mo Brasileiro

E vem tocar, e vem dançar

A batu­ca­da ta p’ra chegar

Um batu­ca, um batucada

De Salvador de Bahia.

Um batu­ca, um batucada

De la esco­la de Maria

Pierre et le Loup

Julie Depardieu a racon­té l’his­toire de Pierre et le Loup. L’Orchestre Symphonique du Pays Basque jouait, et en même temps, des images étaient projetées.

Julie Depardieu pré­sente l’or­chestre du Pays Basque

L’instrument qui jouait le canard était le hautbois.

L’instrument qui jouait l’oi­seau était la flûte traversière.

L’instrument qui jouait le chat était la clarinette.

L’instrument qui jouait le grand-père était le basson.

Les ins­tru­ments qui jouaient les chas­seurs étaient les percussions.

Les ins­tru­ments qui jouaient le loup étaient les cors.

Les ins­tru­ments qui jouaient Pierre étaient les ins­tru­ments à cordes : les vio­lons, les altos, les vio­lon­celles, les contrebasses.

Le conte a été com­po­sé par Prokofiev. Un jeune gar­çon, Pierre, a cap­tu­ré un Loup avec l’aide d’un oiseau et d’une corde. Mais le canard a été ava­lé par le Loup.

une vidéo du conte de Prokofiev :

https://www.youtube.com/watch?v=eN4Iyb8HKjM

Jean-François Verdier, le chef d’or­chestre, a écrit “Le Canard est tou­jours vivant !” en col­la­bo­ra­tion avec l’auteur Bernard Friot. C’est une suite au célèbre conte musi­cal.

Les chas­seurs sont arri­vés et ont trou­vé Pierre. Ils ont tiré le Loup jus­qu’au zoo et l’ont mis dans une cage. 

Le soir, les ani­maux ont fait une fête pour accueillir le Loup. Le lion a deman­dé au Loup de chan­ter un air. Il l’a fait mais l’é­lé­phant lui a dit : 

- As-tu un chat dans la gorge ?

- Non, c’est un canard !

L’éléphant a plon­gé sa trompe dans le ventre du loup et en a res­sor­ti le canard vivant.

Le canard a dit “ça va mieux”. Puis il est pas­sé entre les bar­reaux de la cage du Loup. Il a deman­dé au Loup : “Veux-tu ren­trer chez toi ?”

Mais le Loup n’as pas répon­du parce que le direc­teur du parc avait rame­né une louve dans le zoo.

Alors le canard est ren­tré chez Pierre et son grand-père. Il n’a­vait plus de volailles car le Grand père et les chas­seurs les avaient tuées pour faire la fête. Le canard a appris à voler et a rejoint un vol de canards sau­vages. Pierre a dit “au revoir” au canard.

Spectacle à l’Ecole élé­men­taire de la Citadelle et sor­ties avant Noël

Les élèves ont inter­pré­té en chœur des chan­sons de Noël. Un moment convi­vial appré­cié par les parents et familles. 

Les élèves et ensei­gnants remer­cient l’intervenante Emmanuelle Sallaberry qui a su moti­ver petits et grands avec une sélec­tion de clas­siques ou de chan­sons plus modernes.

La soi­rée s’est pour­sui­vie agréa­ble­ment par un buf­fet partagé.

Le préau avait été déco­ré par les enfants durant les temps péri­sco­laires. Merci à Aurore et Rachel pour leur implication !

un pano­ra­mique du préau avant l’en­trée des artistes et des spectateurs

Vendredi 13 décembre 2019, les élèves de l’école de la Citadelle se sont ren­dus au ciné­ma l’Atalante pour assis­ter à la pro­jec­tion du film « La fameuse inva­sion des ours en Sicile »

Un film qui a ravi les jeunes spectateurs

Une semaine plus tard, à l’invitation de la MVC de Saint Étienne, nous avons assis­té à un spec­tacle mêlant sou­ve­nirs et contes.

Un beau spec­tacle pour finir l’an­née civile ! Merci aux comé­diens à la MVC

Bonne fin d’année à tous