MINTZALASAI : semaine de la pro­mo­tion de l’eus­ka­ra

Irailaren 24ean aste­ra­tea­re­kin, Udaleku elkar­te­ko bi ani­mat­zaile esko­la­ra urbil­du dira tti­pi eta tti­pi tti­pien gela­ko haur­re­ri dant­za, kan­tu eta joko tai­ler­ren pro­po­sat­ze­ko.

Irailaren 27an osti­ra­la­re­kin ant­za­ra jokoa egin dugu Libreplume elkar­te­ko Anarekin. Liburuak, kan­tuak eta esku jokoak era­bi­li edo aur­ki­tu ditu­gu


Mardi 24 sep­tembre deux ani­ma­teurs de l’as­so­cia­tion Udaleku sont venus à l’é­cole et ont pro­po­sé des ate­liers de chants, danse et jeux aux élèves de la classe de Petite et Tout Petite Section.

Vendredi 27 sep­tembre ce fût le tour des moyens et des grands : l’a­ni­ma­trice Ana de l’as­so­cia­tion Libreplume est venue leur racon­ter des his­toires, jouer au jeu de l’oie et chan­ter des chan­sons.

MILESKER GUZIERI MOMENTO GOXOAK PASATU DITUGULAKO

Un grand mer­ci à tou-te‑s nous avons pas­sé un très bon moment.

Un “P’tit Déj” au quo­ti­dien

Entre vingt et trente élèves pro­fitent chaque jour d’un petit déjeu­ner au col­lège Camus !

Certains arrivent très tôt avec les ramas­sages sco­laires, d’autres choi­sissent d’ar­ri­ver un peu plus tôt pour déjeu­ner entre cama­rades…

A 7h45, le por­tail est ouvert et les élèves se rendent direc­te­ment au self…
Les gestes bar­rières res­tent ici aus­si au cœur des pré­oc­cu­pa­tions… ce n’est qu’à table que les élèves reti­re­ront leur masque !
Jus de fruit frais pour les vita­mines !
Un grill spé­cia­le­ment four­ni par le Département pour cet usage…
Salomé et ses col­lègues surveillant(e)s assurent le ser­vice chaque matin…
Des pla­teaux équi­li­brés pour tenir jus­qu’au repas de midi !
Ce moment par­ta­gé reste édu­ca­tif et un véri­table lieu d’ap­pren­tis­sages !
De quoi don­ner, peut-être, quelques idées dans les accueils péri­sco­laires du pre­mier degré…?

Le musée des CP de Malégarie : à la manière d’Ursus WEHRLI.

Il y a deux pho­tos, une avant et une après.

La pre­mière montre une col­lec­tion d’ob­jets comme on la voit dans la réa­li­té.

La deuxième montre ces mêmes objets bien ran­gés (par cou­leur, par forme, par taille…)

En s’ins­pi­rant du tra­vail d’Ursus Wehrli, les élèves ont réa­li­sé ces œuvres d’art : visi­tons leur musée et appré­cions le tra­vail des artistes !!!!

La ger­mi­na­tion des len­tilles

La fin de l’hiver approche. C’est le moment de plan­ter.

Les len­tilles vont-elles pous­ser ? Et com­ment ?

– avec ou sans terre ?

– avec ou sans Soleil ?

– avec ou sans lumière ?

– avec ou sans eau ?

Nous dépo­sons des len­tilles sur une grille au-dessus de l’eau. Le réci­pient est expo­sé à la lumière.

l’ex­pé­rience

Voici une vidéo pour mieux com­prendre à par­tir d’images prises pen­dant 10 jours.

une image de l’ins­tal­la­tion

Abécédaire de la danse

En paral­lèle avec le pro­jet REP danse contem­po­raine (asso­cia­tion Horizon Danse), les élèves de GS ont créé l’a­bé­cé­daire de la danse, qui pré­sente des mots uti­li­sés lors des séances de danse avec Sandra et des pho­tos des lettres capi­tales faites avec leurs corps.

« Sentimenduak dant­zan ! »

Egun on dene­ri !

Bonjour à tous,

6.3 eta 6.4 gele­ta­ko ikasle ele­bi­du­nak “Sentimenduak dant­zan ! ” ant­zer­kia pres­tat­zen ari dira urtar­ril eta otsail hone­tan, eus­ka­raz Kiribil Konpainiaren eta REP sarea­ren lagunt­za­re­kin. Ideia ainitz, erre­pi­ka ainitz eta lana gogo­tik egi­na !

Depuis le début du mois de jan­vier les élèves bilingues de 6º3 et 6º4 pré­parent la pièce de théâtre « Sentimenduak dant­zan ! » en langue basque avec l’aide de « Kiribil Konpainia » et le Réseau d’Education Prioritaire.

Otsailaren 21ean, osti­ra­la, A. Camus kole­gio­ko Baliabide Ainitzeko Gelan ant­zer­kia aur­kez­tu­ko dute ilunt­ze­ko 18:00etan. Denak pla­zer han­diz gon­bi­da­tuak zirezte ! Zuen beha iza­nen gira !

Vendredi 21 février ces élèves vont jouer cette pièce de théâtre dans la salle poly­va­lente du col­lège A. Camus à 18h. Beaucoup d’idées, des répé­ti­tions ain­si que du tra­vail !

Milesker ainitz eta fite arte,

Vous êtes toutes et tous invi­tés avec grand plai­sir !

Adeitasunez,

Classe de neige 2020

Bonjour ! Egun on !

Mais que se passe-t-il ? Zer da hori ?

Notre cham­pion vient de chaus­ser ses chaus­sures de ski et a pris tout son maté­riel.

Mais oui, bien sûr, très pro­chai­ne­ment se dérou­le­ra la classe de neige “Payolle La Mongie 2020” avec tous les CM de l’é­cole Charles Malégarie. Réunion de pré­sen­ta­tion ce soir à 17h15 à l’é­cole. A ne pas man­quer…

Laster arte / A bien­tôt

AB men­tion TB

Ce ven­dre­di 14 Février, l’Aviron Bayonnais est venu offrir un bou­quet for­mé de quelques joueurs en bleu et blanc aux élèves de l’é­cole Jules Ferry à Bayonne. Ces der­niers ont conver­gé telle une vague vers le petit com­bi aux cou­leurs du club. Papier et sty­lo à la main, à défaut t‑shirt et même bras et mains ten­dus, les élèves sont mon­tés à l’as­saut des joueurs pour faire une mois­son d’ ”ortho­graphes”… d’auto­graphes disais-je, donc. Crampons ? Non, mais tenaces ! Nos recrues ont fait grim­per le score et mul­ti­plié de bonne grâce les signa­tures ! La visite ami­cale de ces joueurs avait aus­si pour but de ren­con­trer et d’é­chan­ger avec les gar­çons et les filles de CM1 et CM2, en fran­çais, en basque mais aus­si en anglais car cer­tains sont anglo­phones ! Indeed ! “Hey mis­ter, will you be my Valentine ?

Cycle esca­lade et pelote

Pendant huit semaines, les CE2-CM de l’é­cole de la Citadelle ont par­ti­ci­pé à un cycle esca­lade et pelote.

En esca­lade, les élèves ont appris à ajus­ter leur har­nais (bau­drier), ins­tal­ler un des­cen­deur, faire un nœud de 8, les gestes pour assu­rer et dégai­ner. Et bien sûr, ils ont pu s’en­traî­ner à esca­la­der les voies du mur d’es­ca­lade.

En pelote, après des jeux de mani­pu­la­tion de la balle, les élèves se sont exer­cés au jeu de la “mon­tante des­cen­dante”. Ils jouent en 1 contre 1 sur les mini-terrains du mur à gauche. Après cinq minutes de match, les gagnants se déplacent sur le ter­rain à gauche. Les per­dants se déplacent sur le ter­rain situé à droite pour un nou­veau match…

Outre leur aspect ludique, ces acti­vi­tés ont per­mis de connaître et res­pec­ter les règles de sécu­ri­té et de tra­vailler la coor­di­na­tion des actions motrices.

Les élèves et les ensei­gnants remer­cient Christian Garat pour son aide lors de ces acti­vi­tés.

Carnavalito

Avant le car­na­val de l’é­cole, mon­tons le son et repre­nons en chœur Carnavalito

Oh ! vem comi­go des­fi­lar

Neste rit­mo Brasileiro

E vem tocar, e vem dan­çar

A batu­ca­da ta p’ra che­gar

Um batu­ca, um batu­ca­da

De Salvador de Bahia.

Um batu­ca, um batu­ca­da

De la esco­la de Maria

Rencontre Pelote pour les CE2 de J Ferry

La classe des CE2 bilingues et uni­lingues ont enta­mé le cycle Pelote en vue de la ren­contre inter­classe de Mai 2020. La pelote occupe une place impor­tante dans la culture basque. Philippe Arrieta a donc com­men­cé par expo­ser aux enfants un bref his­to­rique ; les lieux et équi­pe­ments de Pelote et son voca­bu­laire, avant de faire la démons­tra­tion des rudi­ments de la dis­ci­pline. Pour les enfants, elle est un vec­teur for­mi­dable pour amé­lio­rer la laté­ra­li­sa­tion, l’ef­fi­ca­ci­té et la pré­ci­sion des frappes et l’an­ti­ci­pa­tion des dépla­ce­ments.

Démonstration : Le joueur énonce “Jo” (“frappe” en basque) puis “bute”; c’est la mise en jeu.
Positionner son corps, pieds, épaules, tout doit être coor­don­ner pour rendre sa frappe puis­sante et pré­cise… Voilà, c’est au tour des élèves de pour­suivre la démons­tra­tion.
La pelote se joue à main nue. Les balles sont bien sûr adap­tées : souples et plus légères, elles per­mettent de tra­vailler sur­tout les contrôles, les frappes avec les 2 mains, même la “mau­vaise”!

2è séance : Philippe Arrieta com­mence par un rap­pel des dif­fé­rentes dis­ci­pline et des équi­pe­ments : pala, chis­te­ra… A eux tous, les élèves se sou­viennent de tout… ou presque ! Un oubli, le xare !

Le xare ou raquette argen­tine
D’après le site de la Fédération Française de Pelote Basque.

Ce jour, il s’a­git d’a­mé­lio­rer les frappes afin de les enchai­ner alter­na­ti­ve­ment bras droit, bras gauche. Pour cela, l’é­lève veille à chan­ger ses appuis et anti­ci­per ses dépla­ce­ments.

Avant que les élèves ne com­mencent leurs matchs, ils s’es­saient au lan­cer et contrôle de la balle avec le petit panier que forment les plots plas­tiques du gym­nase.

Démonstration… admi­rez ! 🙂

Rencontres élèves : déjà des pro­grès mani­festes et de belles émo­tions de jeu !