Pierre et le Loup

Julie Depardieu a racon­té l’his­toire de Pierre et le Loup. L’Orchestre Symphonique du Pays Basque jouait, et en même temps, des images étaient pro­je­tées.

Julie Depardieu pré­sente l’or­chestre du Pays Basque

L’instrument qui jouait le canard était le haut­bois.

L’instrument qui jouait l’oi­seau était la flûte tra­ver­sière.

L’instrument qui jouait le chat était la cla­ri­nette.

L’instrument qui jouait le grand-père était le bas­son.

Les ins­tru­ments qui jouaient les chas­seurs étaient les per­cus­sions.

Les ins­tru­ments qui jouaient le loup étaient les cors.

Les ins­tru­ments qui jouaient Pierre étaient les ins­tru­ments à cordes : les vio­lons, les altos, les vio­lon­celles, les contre­basses.

Le conte a été com­po­sé par Prokofiev. Un jeune gar­çon, Pierre, a cap­tu­ré un Loup avec l’aide d’un oiseau et d’une corde. Mais le canard a été ava­lé par le Loup.

une vidéo du conte de Prokofiev :

https://www.youtube.com/watch?v=eN4Iyb8HKjM

Jean-François Verdier, le chef d’or­chestre, a écrit “Le Canard est tou­jours vivant !” en col­la­bo­ra­tion avec l’auteur Bernard Friot. C’est une suite au célèbre conte musi­cal.

Les chas­seurs sont arri­vés et ont trou­vé Pierre. Ils ont tiré le Loup jus­qu’au zoo et l’ont mis dans une cage.

Le soir, les ani­maux ont fait une fête pour accueillir le Loup. Le lion a deman­dé au Loup de chan­ter un air. Il l’a fait mais l’é­lé­phant lui a dit :

- As-tu un chat dans la gorge ?

- Non, c’est un canard !

L’éléphant a plon­gé sa trompe dans le ventre du loup et en a res­sor­ti le canard vivant.

Le canard a dit “ça va mieux”. Puis il est pas­sé entre les bar­reaux de la cage du Loup. Il a deman­dé au Loup : “Veux-tu ren­trer chez toi ?”

Mais le Loup n’as pas répon­du parce que le direc­teur du parc avait rame­né une louve dans le zoo.

Alors le canard est ren­tré chez Pierre et son grand-père. Il n’a­vait plus de volailles car le Grand père et les chas­seurs les avaient tuées pour faire la fête. Le canard a appris à voler et a rejoint un vol de canards sau­vages. Pierre a dit “au revoir” au canard.

Une réponse sur “Pierre et le Loup”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *